D’ici l’été (il y a de quoi se distraire)

Newsletter printemps 2019

 

Deux livres

 

MP_OPP_COUV_BAT copie.jpg

Paysage Temps (éditions Loco) est en librairie depuis janvier. Cet ouvrage, édité pour les 20 ans de l’Observatoire photographique du paysage des Vosges du Nord, questionne à la fois la dimension esthétique de la problématique observatoire et la pertinence de l’outil documentaire dans l’usage qui en est fait par le Parc naturel régional des Vosges du Nord, opérateur de l’OPP. J’ai longuement développé dans un billet précédent de mon blog Des Images et des mots l’argumentaire de ce livre, argumentaire que je résume ci-dessous :

La première partie du livre est une invitation au voyage à travers ce territoire des Vosges du Nord, avec un portfolio de photographies prises pour la plupart depuis 2009. Au-delà de leur justesse documentaire, les photographies ont été choisies pour leur valeur esthétique, l’ensemble faisant œuvre au même titre que nombre de mes projets personnels —c’est d’ailleurs le sens du texte de Raphaële Bertho, joliment intitulé “Entre l’attestation du paraître et la possibilité de l’être”. 

La seconde partie du livre, à laquelle ont contribué Danièle Méaux et André Micoud, ainsi qu’un un collectif de chargés de mission du PNR (Romy Baghdadi et Pascal Demoulin), est dédiée à une analyse précise des enjeux actuels de l’observatoire et à la façon dont il peut générer une réflexion commune et peser sur les choix et les décisions prises notamment par les élus, tout en se projetant vers l’avenir, vers un monde idéal où l’intelligence partagée et le sens des responsabilités permettraient de penser sereinement l’évolution de nos paysages, qu’ils soient habités ou naturels.

Pour les 25 ans de l’Observatoire photographique national du paysage un livre-bilan devait être édité par le Ministère de l’environnement sous la responsabilité éditoriale de Daniel Quesney. Finalement, le projet a avorté, et de fait Paysage Temps se retrouve comme le seul ouvrage actualisant cette problématique observatoire, alors qu’une place importante lui a été accordé dans l’exposition de référence Paysages français à la BNF fin 2017-début 2018.

Outre le texte de Raphaële Bertho, je recommande la lecture des billets de Yannick Le Marec et de Fabien Ribéry publiés sur leurs blogs respectifs :

Yannick Le Marec : Paysage Temps 
Fabien Ribéry : Observer les Vosges du Nord


Paysage temps, 27,5×26 cm,
152 pages, environ 120 reproductions en couleur et en n&b,
Graphisme : L’Atelier d’édition
ISBN 978-2-919507-83-2
Coédité avec le Parc naturel régional des Vosges du Nord

 

 

COUV_Thierry GIRARD_DEF_2403 .jpg

Le Monde d’après (éditions Light Motiv) sera en librairie mi-mai. Cet ouvrage fait suite à une double résidence dans le Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, réalisée en 2017 et 2018. Il reprend les photographies que j’avais faites en noir et blanc au début des années 80 et les mêle aux photographies récentes. Ce projet mesure l’ambivalence d’une évolution : d’un côté, la transformation d’un paysage dédié au travail en un paysage où s’affiche l’économie de loisirs et de consommation ; de l’autre, une population qui vit encore, jusque dans sa chair, les traumatismes d’une transition difficile entre l’époque révolue du charbon et de la sidérurgie, et un avenir encore incertain.
Il s’agit d’un gros livre, par son format, par son nombre de pages, par le nombre de photographies publiées. La maquette, réalisée en collaboration avec Agnès Dahan et Nolwenn Lauzanne, se distingue aussi par son originalité.
Je reviendrai sans doute sur cet ouvrage au moment de sa publication, mais on peut d’ors et déjà le précommander sur le site de Light Motiv.

On peut suivre l’évolution de ce projet à travers les billets de blog suivant :

Carnets du Nord #1 Reconnaissances
Carnets du Nord #2 Histoires 

Carnets du Nord #3 D’un monde à l’autre

 

BDCOUV_Thierry GIRARD_DEF-S.jpg
Le Monde d’après : Format 25 x 30 cm
210 photographies (110 N.B, 100 couleur)
Livre de 240 pages
Photographies : Thierry Girard
textes : Thierry Girard et Ari J. Blatt
Graphisme : studio Agnès Dahan

ISBN : 9791095118107
Parution : 14 Mai 2019
Edité avec le soutien de la Communauté d’Agglomération de Béthune-Bruay, Artois Lys Romane,
de la Maison de l’Art et de la Communication de Sallaumines, et d’Euralens dans le cadre de son programme culturel l’Odyssée.

 

 

Cinq (plus deux) expositions

 

Avec par ordre d’apparition :

Biennale Usimages 2019 à la médiathèque de Saint-Leu d’Esserent (Oise), manifestation organisée par Diaphane. J’y expose ma part du projet réalisé en 1986 avec Gilbert Fastenaekens, Richard Kalvar et John Vink sur l’usine Colgate-Palmolive de Creil. Ce projet initié par Djan Seylan qui avait donné lieu à la publication d’un livre chez Contrejour (on le trouve pour un prix très raisonnable sur internet).

Exposition du 27 avril au 15 juin 2019

L1010288-S.jpg

L’Usine, éditions Contrejour 1987.

 

Festival de Landivisiau et musée des beaux-arts de Brest. Dans le cadre de la commémoration du centenaire de la mort de Victor Segalen, j’expose en deux lieux le travail que j’avais mené dans l’ouest de la Chine sur les traces de l’écrivain. Voyage au pays du Réel avait également fait l‘objet d’un livre édité chez Marval (aujourd’hui épuisé).

Festival de Landivisiau : 10 mai – 22 septembre 2019

Artothèque du musée de Brest : 17 mai – 22 septembre 2019

Maison de l’ingénieur, Cité des Electriciens à Bruay-la-Buissière (Nord). Suite et fin de ma résidence dans le Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, et troisième volet de l’exposition Carnets du Nord, désormais présentée sous le titre Le Monde d’après, avec la sortie du livre éponyme. Par rapport aux deux expositions précédentes, l’ensemble des photographies montrées est fortement augmenté de celles réalisées en 2018 dans le cadre de ma résidence à la cité des Electriciens et d’une relecture complète du travail réalisé au début des années 80 (avec donc un choix assez différent de ce qui se trouve dans la collection du Centre régional de la photographie Hauts de France).

Exposition du 17 mai au 13 décembre 2019.

Galerie ApARTe, université des Arts George Enescu, Iasi, Roumanie. Présentation de mon travail Iasi, dérives urbaines, dans le cadre de la Saison franco-roumaine, une série de quatre itinéraires d’une extrémité à l’autre de la ville en suivant différentes lignes de tramway. Je reviendrai ultérieurement sur ce projet.

Exposition du 20 juin au 2 juillet 2019

Et enfin deux expositions collectives à La Roche-sur-Yon, qui se font suite :  

Le CYEL, espace d’art contemporain : exposition Paysages croisés entre la collection du musée et celle de l’artothèque du 9 mars au 25 mai 2019.

Le musée de La Roche-sur-Yon : exposition L’artothèque, 20 ans déjà du 10 novembre 2018 au 23 février 2019.

Dans cette belle et intelligente exposition collective retraçant 20 ans d’acquisitions de l’artothèque —où je suis le photographe ayant le plus d’œuvres (six)—, j’ai bénéficié d’un petit espace (partagé avec Nolwenn Brod) où étaient présentées les deux dernières acquisitions ainsi qu’une vidéo réalisée par Jean Gorvan autour de la photo issue de la série Tenjin Omuta Line (2015).


 

 

 

Et quelques images

 

Le Monde d’après, quatre exemples de mise en page (double pages) :
photographies noir et blanc, 1979-1983.
photographies couleur, 2017-2018.

Le Monde d'après 2©ThG.pngLe Monde d'après 1©ThG .pngLe Monde d'après 3©ThG.pngLe Monde d'après 4©ThG.png

 

 

 

Usine Colgate- Palmolive, Creil, mai-juin 1986.

Colgate choix ThG V1-1.pngColgate choix ThG V1-2.png

 

 

 

Voyage au pays du Réel, 2003-2006

©ThG-GD017-1B -150.jpg©ThG-GD300-4A-150.jpg

 

 

Iasi, dérives urbaines, 2017-2018.

 

Iasi 2 ©Thierry Girard.jpgIasi 3©Thierry Girard.jpgIasi 1 ©Thierry Girard.jpg

© Thierry Girard pour les textes et les photographies


About this entry